NEWS

Pourquoi au même titre que la bourse, l’or a chuté ce vendredi?

La propagation de l’épidémie du coronavirus a provoqué un vent de panique chez les investisseurs sur les marchés mondiaux. On a enregistré une lourde chute des indices boursiers et des actions ; même l’or, le plus stable des investissements qui profite traditionnellement de l’aversion aux risques, n’a pas été épargné !  

Pourtant depuis le début de cette crise sanitaire, le métal précieux ne cesse de grimper profitant de son statut de valeur refuge. Il avait touché 1689 $ l’once jeudi dernier.

Mais pourquoi alors, en pleine déroute des bourses, l’or a t’il ainsi perdu jusqu’à 4,5% en séance pour passer sous la barre des 1.600 dollars l’once ?

Face à ces alertes, les traders ont été contraints de vendre de l’or pour couvrir les pertes provoquées par la crise sanitaire et dans le cadre d’appels de marge (margin calls).

En effet, chaque jour, les opérateurs déposent des titres de garantie pour leurs transactions financières. Quand la valeur des titres chute, un appel de fonds est exigé. Les professionnels doivent alors trouver rapidement des liquidités et céder en urgence des actifs sûrs. C’est ce qu’il s’est passé, vendredi 28 février avec l’or. Un événement impressionnant, mais momentané.

Une autre explication moins conventionnelle serait de souligner qu’une hausse des cours de l’or est mauvaise pour la confiance ! En effet, toute devise vit à travers la confiance que le marché veut bien lui octroyer ! Il faut donc maîtriser le cours de l’or coûte que coûte afin de ralentir le déclin inéluctable des monnaies papier…Les produits dérivés (vente à découvert de contrats à terme : or papier, ETF, tracker…) font partie des moyens déployés pour faire baisser artificiellement les cours. (bientôt un article sur www.aot67.fr sur la manipulation des cours des métaux précieux qui ne pourra durer éternellement…).

Les perspectives d’une hausse des cours de l’or restent bien réelles, et malgré cette baisse, l’or reste en progression de près de 3% sur un mois.

L’intervention de la Fed, des principales banques centrales et l’évolution du dollar devrait être le principal catalyseur d’évolution du cours de l’or à court et moyen terme. Les risques pesant sur la croissance mondiale avec le coronavirus, des taux réels bas, les futures élections américaines…devrait encore faire progresser les cours de l’or cette année.